Jourdain · Israël-Palestine


RIVIERE SACREE ET MAUDITE

Israël a la main-mise sur la source du Jourdain et détient les droits d’exploitation des nappes
phréatiques. Le détournement du Haut Jourdain vers le désert du Néguev pour irriguer des cultures
destinées à l’exportation, comme le coton, a fini par épuiser le Moyen Jourdain et a provoqué une
forte dégradation de la Mer Morte.

La population palestinienne s’est vue interdire l’accès au Jourdain et le forage de nouveaux puits
dans les nappes phréatiques. Aux prélèvements massifs d’eau d’Israël pour l’irrigation, s’ajoute
la consommation des israéliens, qui disposent de 341 litres par personne et par jour, pour des
usages domestiques et industriels. Chaque Palestinien a accès à moins de 60 litres d’eau, de très
mauvaise qualité, ce qui provoque des problèmes extrêmement graves de subsistance et de santé.

Texte : Marisancho Menjón
Photographie : Stefano Serra, Laurent Weyl et Dieter Telemans

Esta entrada fue publicada en Droits de l Etre Humain, Violence et Eau. Guarda el enlace permanente.

Los comentarios están cerrados.