Le barrage de Kariba · Zambie-Zimbabwe



NO MONEY, NO POWER

Avec plus de 30 barrages, le fleuve Zambèze est l’un des plus endommagés d’Afrique, bien que les
impacts de ces infrastructures aient été passés sous silence. A cause de la construction du barrage
de Kariba, des dizaines de milliers de personnes ont été expulsées en 1959 pour être réinstallées
en plein désert, sans accès à l’eau et presque sans moyens de subsistance. Dans le même temps, les
ressources en pêche diminuaient dramatiquement et les terres fertiles étaient inondées en aval.
Cinquante ans plus tard, les victimes luttent toujours pour recevoir des compensations minimales
qui puissent les délivrer de la misère.

Texte : Patrick McKully
Photographie : Karin Retief

Esta entrada fue publicada en Ejes de actuación (FR), Grands barrages et deplacements forces. Guarda el enlace permanente.

Los comentarios están cerrados.