Le fleuve Sinú · Colombie


DO WÂBURA,
ADIEU RIVIÉRE

Le barrage hydroélectrique Urrá I, sur le fleuve Sinú, a submergé 7.400 hectares et déplacé
des dizaines de milliers de personnes en affectant gravement, entre autres, les communautés
indigènes Embera-katio. Le barrage a réduit les ressources de pêche du pays de 6.000 tonnes
à 1.700 tonnes actuellement, ce qui met en danger la survie de dizaines de milliers de
personnes. Plusieurs leaders de la lutte contre ce projet ont été assassinés.

Texte : Conchita Guerra et Marisancho Menjón
Photographie: Conchita Guerra

Esta entrada fue publicada en Droits de l Etre Humain, Violence et Eau, Ejes de actuación (FR). Guarda el enlace permanente.

Los comentarios están cerrados.